Robert Doisneau en Pays Mélusin

le-mariage-dannie-et-gilbert-marcheteau-a-saint-sauvant-en-1952

Robert Doisneau en pays rural, Saint-Sauvant (86), août 1942.

Résidences d’artistes et expositions en pays Mélusin sur 2010, 2011 et 2012.

La Communauté de communes, entourée de nombreux partenaires, reprend un projet ancien d’exposition de photographies de Robert Doisneau sur notre territoire dans les années 1940 à 1960. Les séjours du célèbre photographe dans le pays, en particulier à Saint-Sauvant, et les images de la vie rurale qu’il y a réalisées, sont peu connues du grand public et représentent une chance unique de fédérer la population autour d’un patrimoine commun à la fois local, pour le témoignage d’une époque, et national de par la notoriété de l’artiste. Mais loin de vouloir ancrer cette opération dans une vision nostalgique et passéiste, l’idée est d’établir des liens avec notre époque actuelle, notamment en invitant un certain nombre d’artistes en résidence et en leur proposant de donner une vision contemporaine de notre territoire rural.

En 2010 Le milieu de l’homme, Robert Doisneau en pays rural.

Octobre-novembre : résidences d’artistes dans les écoles primaires et au lycée de Venours.

Rencontres avec Céline Ahond, artiste en résidence sur le Pays Mélusin.

Céline Ahond est une jeune artiste, en résidence sur le Pays Mélusin d’ octobre 2010 à juin 2011. Elle disposait d’un atelier à l’étage de la salle socio-culturelle. Deux rencontres furent organisées avec le public en octobre et novembre à Saint-Sauvant, afin de lui permettre de présenter son travail autour de la photographie et son approche du territoire Mélusin. Souhaitant toujours privilégier l’échange avec les autres, son travail de création s’orienta vers la rencontre des habitants et des paysages de nos communes ; les images réalisées prirent vie sous forme d’histoires. Depuis son arrivée, Céline Ahond fit la connaissance de Mr et Mme Marcheteau, les mariés devenus célèbres au travers des photos de Robert Doisneau. Elle intervint également dans les écoles de Lusignan, Celle-L’Evescault et Saint-Sauvant pour mettre en place des projets artistiques avec les élèves de classes CE2, CM1 et CM2.

En parallèle, une autre artiste, Véronique Roger, fut accueillie en résidence pour travailler avec les élèves du lycée de Venours, sur l’itinéraire suivi par le cortège des mariés. Les expositions de ces artistes et du célèbre photographe eurent lieu, en même temps que l’inauguration de la salle Robert Doisneau (salle socioculturelle), le vendredi 10 juin 2011. Véronique Roger a exposé au Château de la Grange.

Ouverture d’un laboratoire de photo argentique à la salle socioculturelle

lancement-du-labo-photos-da-la-salle-socioculturelle-de-saint-sauvant Le samedi 20 novembre, une dizaine de participants a vécu une séance photo à la manière de Robert Doisneau, dans le tout nouveau laboratoire de photo argentique, inauguré préalablement par des activités avec les enfants. Cette journée d’initiation était encadrée par un professionnel, Jean-Luc Fouet de l’association. Pour l’instant, à Niort, organisatrice de résidences et d’expositions. labo-photos-de-saint-sauvantDurant toute la matinée, les apprentis photographes ont jonglé avec les notions techniques de base (sensibilité de la pellicule, ouverture du diaphragme, vitesse d’obturation, profondeur de champ, …) pour se lancer eux-mêmes lors d’une séance de prises de vue : portraits sous différentes lumières et clichés en plein air (paysages et sujets en mouvement).

ouverture-du-labo-photo-le-23-11-2010-a-saint-sauvant L’après-midi a été consacré au développement et au tirage photographiques des pellicules grâce au matériel mis à disposition par la Communauté de communes. Après un passage dans plusieurs bains, l’image apparaît progressivement sur le papier photo qui, une fois séché, pourra rejoindre l’album de cette journée mémorable ou, pourquoi pas, remporter un prix lors d’un prochain concours organisé dans le cadre du projet Doisneau. initiation-a-la-photographie

Ce laboratoire est disponible aux habitants du canton, en autonomie, sur réservation. Des notices explicatives sont présentes sur place. prise-de-vue

Club argentique et numérique Saint Sauvantais :    Claude André :  06.63.28.96.58

 

Article de presse de Robert Guillon : le 10 juin 2011, inauguration de la salle « Robert Doisneau »

Annie Marcheteau recoupe le ruban.
annie-marcheteau-recoupe-le-ruban
Point fort très symbolique de l’année Doisneau dans le canton mélusin que l’instant où Annette, la fille du célèbre photographe, avec Annie et Gilbert Marcheteau, les mariés de l’an 1951 dont l’artiste a immortalisé l’union, ont dévoilé vendredi soir la plaque apposée sur la maison socioculturelle à Saint-Sauvant. C’est dans la toute nouvelle salle Robert Doisneau où sont exposés quelques-uns des clichés les plus remarqués portant sur le mariage et la ruralité de cette époque.

Avant d’entrer dans la salle pour la visite de l’exposition, les élus et les nombreux invités ont replongé dans la nostalgie avec la fameuse scène du ruban et des deux chaises, Annie reprenant en main les ciseaux. Les intervenants ont tous salué la mémoire et le talent du photographe et rappelé la valeur de la culture dans la vie d’un peuple. Pour le maire Marc Menneteau, « il fut la mémoire de son temps en fixant sur la pellicule la vie de son époque ». René Gibault, le conseiller général, a souligné la belle unité qui a porté ce projet : « Tout le monde a été dans le même sens dans ce travail qui s’intègre dans le projet culturel cantonal. La culture c’est difficile, il est important de ne pas oublier notre passé, le présent, on le travaille à partir du passé. La culture c’est la richesse de l’homme ». Le mot de la fin est revenu à Jean-Michel Clément, le député, qui a rappelé que « la technologie ne remplacera jamais le regard de l’artiste. » Avant d’ajouter. « la culture est une richesse, car selon l’adage, si, dans l’économie, moins on partage plus on s’enrichit, dans la culture, plus on partage, plus on s’enrichit. »

 

2012 : Sur les traces de Robert Doisneau.

Le 23 novembre 2012, la municipalité a découvert la plaque d’interprétation qui indique que Robert Doisneau a séjourné au N° 3 rue de la Mariée lors de la deuxième guerre mondiale.robert-doisneau-a-sejourne-a-poneuf-en-1940

 

 

 

 

Désormais sur le parcours du chemin de randonnée « La Chaire à Moïse », vous passerez près de ce lieu mythique où Annie et Michel Motillon, enfants, ont partagé les jeux des filles Doisneau.

Imaginer Robert Doisneau, parcourant la campagne, son appareil photo en bandoulière, ses prises de vue le rendront célèbre : des photos prises dans la cour de cette propriété sur la vie de la ferme, les battages, mais aussi le mariage d’Annie et Gilbert Marcheteau. robert-doisneau-a-poneuf